"Sonzai-kan exploration" publié dans la revue de littérature Espace(s)

Retrouvez mon texte "Sonzai-kan exploration" publié dans le n°12 de la revue de littérature Espace(s) par le CNES / Observatoire de l'Espace.

Robots, cyborgs & autres compagnons


Revue Espace(s) N°12 / ISBN 978-2-85440-031-1
Parution mars 2016 / 256 pages / Prix : 19 euros

Comment revisiter la notion du robot ou du cyborg, si bien implantée dans notre inconscient collectif ? Comment dépasser la simple dualité homme-robot, ami-ennemi sans pour autant verser dans la quête du trans-humanisme ? Retrouver l’humain dans l’étude de nos doubles artificiels, passer par la littérature pour éviter l’écueil du réalisme scientifique, mettre de côté la morale pour aller vers l’expression artistique, tel a été le programme de ce douzième numéro de la revue Espace(s). Car ce qui importe avant tout c’est bien l’émergence d’une relation, si étrange soit-elle avec cet autre, ce représentant de l’altérité.
Les auteurs invités à écrire dans la revue ont tenté de répondre, chacun à sa manière, à ces interrogations contemporaines. Toujours au cœur de la ligne éditoriale d’Espace(s), la variété des propositions et la liberté de la création littéraire et plastique apportent la preuve de la richesse du sujet. La rubrique « Protocole » propose cette année une tentative d’épuisement d’une pièce d’archive à travers une conversation entre différents auteurs et plasticiens. Dix auteurs se sont quant à eux emparés des mots de la Semaine de la Langue française et de la Francophonie, redonnant une définition spatiale à ce lexique bien terrestre. De fada à ristrette, c’est une nouvelle lecture, un jeu sur la langue qui est offert au lecteur à travers la découverte de ces textes de création. D’ « Invitation » en « Exploration », les compagnons trouvent leur place dans la revue à travers textes et propositions graphiques auxquels répondent les travaux d’artistes en résidence hors-les-murs à l’Observatoire de l’Espace.

Allez-y jeter un coup d'oeil, vous pouvez en lire un extrait ici.

Aucun commentaire: