RELECTURES 8 À KHIASMA, du 2 au 5 décembre 2009





DU 2 AU 5 DÉCEMBRE
///////////////////////////////////////////////////////////////
RELECTURES 8
///////////////////////////////////////////////////////////////
QUI PARLE ?
///////////////////////////////////////////////////////////////
Festival littératures vivantes
et arts visuels
///////////////////////////////////////////////////////////////
Entrée Libre
///////////////////////////////////////////////////////////////
avec :
Emmanuel Adely
Christian Barani
Grégory Beller
David Christofell
Frédéric Dumond
Norbert Godon
Jeff Guess
Elisabeth Jacquet
Eve Loreaux / Gildas Veneau
Vannina Maestri
Véronique Pittolo
Virginie Poitrasson
Alain Della Negra
et Kaori Kinoshita
Gwenaëlle Stubbe

http://www.khiasma.net/


/////////////////////////////////////////////////////

VENDREDI 04 DECEMBRE 2009
RELECTURES 8
Qui parle ?
Vendredi 4 décembre 2009 à 20h00
Soirée 3 : Avatars

> 20h Lecture

Ralentir Spider
Véronique Pittolo
Opérant dans une écriture brève, entre poésie et prose, d'où jaillissent des fragments documentaires, Véronique Pittolo dresse une archéologie du toon à travers une galerie de personnages issus de l’entertainment. Le mot toon englobe ici à la fois l’univers de la BD, de l’animation, des séries de science-fiction, des jeux vidéos et de leurs dérivés. Entre addiction et aliénation, Ralentir Spider explore l’imaginaire d’un adolescent, siège d'un glissement entre un monde virtuel et une réalité où la violence est devenue spectacle.
Lecture suivie d’extraits de “La Révolution dans la poche

////////////////////////////////////////////////////////////////

> 20h30 Performance (voix / bande son)

Nous sommes des dispositifs
Virginie Poitrasson
La performance Nous sommes des dispositifs enquête et s’interroge sur le brouillage identitaire (avatars, profils, pseudos) que provoque l’apparition des mondes virtuels dans notre réalité. Elle questionne également la position de l'homme contemporain face aux nouveaux procédés de surveillance et de contrôle. En nous obligeant à normaliser nos comportements et à nous tenir hors de la marge, ils ont tendance – paradoxalement – à provoquer l’effet contraire.

////////////////////////////////////////////////////////////////

> 21h00 Projection

Neighborhood (2005, 17min.) + Newborns (2007, 14 min.)
Alain Della Negra et Kaori Kinoshita (Capricci Films)
Adeptes des Sims ou de Second Life, des hommes et des femmes racontent l'expérience de leur double dans le monde virtuel. Ces récits, racontés à la première personne, sinistres ou poétiques, brouillent les frontières du réel, nous révélant autant la violence rentrée des banlieues anonymes que la douloureuse quête d'un bien-être inaccessible.
Neighborhood
est diffusé dans le cadre d’un prêt du Fonds des multiples de la Collection publique d’Art contemporain du Conseil général de la Seine-Saint-Denis.


////////////////////////////////////////////////////////////////

> 22h00 Performance

Gwenaëlle Stubbe
“J'ai cette idée que beaucoup de nos gestes, de nos actions sont strictement ridicules. Ils existent pour justifier des comportements purement biologiques. Se regarder à travers des mobiles animaux - voilà ce que je veux. J’ai de l’enthousiasme pour le désarticulé - chaque morceau défait oblige à revoir la surface - ici tout organisme est constitué de substances inadéquates (du végétal, de l’animal, et d’autres catégories non identifiables qui le boursoufle), la contamination est ce qui me préoccupe.” Performeuse hors-norme, drôle et étrange, Gwenaëlle Stubbe habite des personnages, les enfile et les découd, les met en petits morceaux, les décompose jusqu'au ridicule.

////////////////////////////////////////////////////////////////

Performances et projections suivies d'une rencontre avec les artistes.



Lancement de la Résidence de VEG@ le 21 Novembre au Théâtre Gérard Philippe à Saint Denis

Lancement de la Résidence Vega au Théâtre Gérard Philipe, Saint Denis
en partenariat avec le Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Synesthésie et le TGP

Samedi 21 novembre 2009 à partir de 16h

Performances et lectures de Elisabeth Jacquet, Vannina Maestri, Véronique Pittolo, Virginie Poitrasson et Gwenaëlle Stubbe






SITE INTERNET-RÉSIDENCE VEG@




CURE - suite...


Poptronics l’excellente revue en ligne de Annick Rivoire et Elisabeth Lebovici décrit “Cure”, ici : http://poptronics.fr/Cure-s-installe-a-l-hopital

Et “Carnet de cure ” - le catalogue- est disponible à :






















Librairie du Palais de Tokyo
3, avenue du Président Wilson 75016 Paris
http://www.palaisdetokyo.com

Bimbo Tower
5 passage Saint-Antoine 75011 Paris
http://bimbo.tower.free.fr

Paul-Louis Flandrin Galerie
158 rue de Grenelle 75007 Paris
http://paul-louis.flandrin.galerie.over-blog.com

Galerie Lara Vincy
47 rue de Seine – 75006 Paris
http://www.lara-vincy.com


CURe, exposition, Hôpital Paul Brousse, Villejuif du 3 octobre au 15 novembre 2009


brousse Villejuif

CURe

Exposition, Hôpital Paul Brousse, Villejuif
du 3 octobre au 15 novembre 2009
Vernissage samedi 3 octobre, dès 18h

Cette page évoluera avant et au cours de l'exposition…

“Mais moi, les dingues, je les soigne, j’men vais lui faire une ordonnance, et une sévère. Je vais lui montrer qui c’est Raoul.”1

Un peu Raoul et complètement Tontons Flingueurs, réactifs aux crises qui les agacent, les artistes de “Cure” proposent traitement, ordonnance et cataplasme.

Les crises, quelles crises ? l’économique, la budgétaire, la politique, la sociale, de l’éducation, de l’emploi, de l’immobilier, de la croissance, de foi, de rire, de goutte, de nerfs, de panique, d’angoisse... ?

Aristote l’avait prédit, si la génération entraîne la corruption, la corruption entraîne la génération, un état différent advient. L’Homme n’échappe pas à la règle, on devient en fonction de ce qui nous entoure, socialement, économiquement, spirituellement, politiquement ; afin d’adapter ce qui fut corrompu ou abîmé, nous avons inventé des moyens de vivre, de survivre, nous nous sommes ingéniés à trouver des prothèses, des solutions, ainsi les œuvres de cette exposition sont-elles fédérées par l’axe curatorial suivant :
“Les angoissés pansent leurs plaies par les rires”, Victor Urgo.

Présentées à l’Hôpital Paul Brousse de Villejuif, certaines entretiennent un rapport au corps, telle cette corde à sauter toute de fils de fer barbelés, celle qui soulage le corps social telle cette rallonge pour l'emploi, un tournevis déboulonneur d’idées fixes, un colt du fémur, des solitaires façon Youkoukoun imprimés sur pansements, des ordonnances pour urgences aussi illisibles que les vraies, un Logibaume pour lutter efficacement contre les entorses à la logique –syndrome de Quine ou inflammation du Wittgenstein-, des jeux pour sortir de la crise de l’éducation, un niveau qui bascule dans le rouge, des solutions aux crises inter ethniques, etc, etc, et enfin les pilules miraculeuses de Jesus had a Sister Production, dont les bienfaits ne se sont jamais démentis. Francine Flandrin

Le Dr Courbe, Christophe Cuzin, Charles Dreyfus, Joël Ducorroy, Rebecca Dolinsky, Esther Ferrer, Francine Flandrin F2, Fridgeed [Mildred Simantov et Nils Thornander], Jœl Hubaut, Léa Le Bricomte, Miller Lévy, Benjamin Lignel, Eric Pougeau, Virginie Poitrasson, Maud Thomazeau, Pierre Tilman et Dana Wyse, tous Pasteurs de l’art contemporain proposent des cures pour vivre notre quotidien.

“Carnet de Cure” catalogue, texte de Cécile Bulté et conception de Francine Flandrin F2.


Hôpital Paul Brousse 12-14, avenue Paul Vaillant Couturier 94800 Villejuif - hall du CHB de l'Hôpital Paul-Brousse - métro : Paul-Vaillant Couturier - Partenariat avec l'Hôpital Paul-Brousse, la Mairie de Villejuif, le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Ile-de-France, du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Paul-Louis Flandrin Galerie.

1. Bernard Blier in “les Tontons Flingueurs”, 1963, réalisation Georges Lautner, dialogues Michel Audiard, adaptée de “Grisbi or Not Grisbi” d'Albert Simonin.

Résidence du Collectif Veg@ : Interactifs, Virtuels, vraiment ?

Du 26 octobre 2009 au 25 octobre 2010
A l'Espace Synesthésie et en Seine-Saint-Denis

Cette résidence collective en Seine Saint Denis rassemblera un collectif veg@ cinq auteures :
- Elisabeth Jacquet
- Vannina Maestri
- Gwenaëlle Stubbe
- Virginie Poitrasson
- Véronique Pittolo

Cette résidence a pour objet d’explorer les notions d’univers virtuel et de réalité, à travers les interventions de ces auteures auprès d’un public ciblé d’adultes, d’adolescents et d’habitants du département préoccupés par ces questions. Ces interventions prendront la forme de lectures, d’ateliers, de rencontres et de performances.

Dans un monde devenu global où les frontières entre les individus s’effritent, les écrivaines interrogeront comment le virtuel réinvente du lien social autrement, entre aliénation et liberté.
Un spécialiste des questions abordées (sociologue, philosophe, scientifique) viendra débattre dans les lieux d’intervention (collège, cyberespace, librairie, théâtre, musée), afin d’apporter un éclairage théorique.

Différentes thématiques seront abordées :

- Quelle est notre expérience de l’Internet ? par Elisabeth Jacquet

- Comment construisons-nous notre identité et de quelle identité s’agit-il ? par Vannina Maestri

- Quel est notre rapport à la téléphonie mobile ? par Gwenaëlle Stubbe

- Quels brouillages identitaires induisent les diverses personnalités (avatars) qu’on se crée sur internet (par les jeux en réseau, les forums de discussion, Second Life etc..) ? par Virginie Poitrasson

- Quels sont les enjeux des pratiques actuelles liées au divertissement dans le monde virtuel (jeux vidéo, en ligne, Play station, Nintendos, etc) ? par Véronique Pittolo


Cette résidence bénéficie du soutien du Conseil général de Seine-Saint-Denis

Festival Poesia presente - Teatro Filodrammatici - Milano

Performance en français "Nous sommes des dispositifs"
sous-titré en italien, traduit par Andrea Inglese

TENDRE LES LIENS -Livre numérique en ligne

Retrouvez sur www.publie.net, ma dernière publication
TENDRE LES LIENS.

Accédez directement à la page pour feuilletez le livre :
http://www.publie.net/tnc/spip.php?article208

Bonne lecture à tous!