Mercredi 17 octobre - 18h30 - Scène poétique - ENS de Lyon


 La Scène Poétique 
cycle de poésie parlée

mercredi 17 octobre 2012 

18h30

 
Emmanuelle Pireyre
& Virginie Poitrasson

 

à l'ENS (École Normale Supérieure)
 Salle Kantor
 15, Parvis René Descartes 69007 Lyon
(sur l’avenue Jean Jaures)
Tel 06 21 11 22 54
métro Debourg

entrée libre 



La Scène Poétique est un cycle de poésie parlée
réalisé par Patrick Dubost
en collaboration avec le Centre d’Études et de Recherches Comparées sur la Création
dirigé par Eric Dayre
et les Affaires Culturelles de l’ENS
www.ens-lyon.eu/culture <http://www.ens-lyon.eu/culture>
Pour en savoir plus sur la Scène Poétique (son historique) :

http://patrick.dubost.free.fr/la_scene_poetique.html

Lundi 24 septembre 2012 à 19h - à la Fondation Ricard 


Martin Le Chevallier et Virginie Poitrasson / Partitions (Performances)

Une proposition de Christian Alandete

 OUVERTURE DE LA SAISON 2

Séance #1
Initié l’an dernier sous la forme d’un séminaire ouvert de pratiques artistiques puisant dans des savoirs extérieurs à l’art ses sources ou ses méthodologies, le programme Partitions (Performances) ouvre sa seconde saison avec les interventions de l’auteure Virginie Poitrasson et de l’artiste Martin Le Chevallier, proposant chacun à leur manière, une réflexion sur leur activité personnelle et professionnelle passée au prisme des outils du marketing.

Martin Le Chevallier / l’Audit (Processus de Consulting)
Peut-on appliquer les outils du marketing à la profession d’artiste ? Peut-on faire converger logique d’entreprise et démarche artistique ? C’est ce que sous-tend la commande passée en 2008 par l’artiste à un cabinet de consulting, spécialisé en audit, analysant à partir des outils de l’entreprise, son travail d’artiste. Positionnement de marché, stratégies de développement d’activité, études prospectives, l’analyste déploie tout un vocabulaire habituellement absent des discours sur l’art. Sur fond de présentation Powerpoint, Martin Le Chevallier expose les résultats de l’audit et les possibles conséquences sur sa carrière.

Virginie Poitrasson / Nous sommes des dispositifs
Pour cette performance, Virginie Poitrasson s’interroge sur le brouillage identitaire lié à l’entrée des mondes virtuels dans notre réalité et sur la position de l'homme contemporain face aux nouveaux procédés de surveillance et de contrôle qui, en nous obligeant à normaliser nos comportements et à nous tenir hors de la marge, ont paradoxalement tendance à provoquer l’effet contraire. Se réappropriant les codes du langage des marketeurs et des publicitaires elle dénonce le contrôle et la régulation des corps dans notre société actuelle.





Fondation Ricard 12 rue Boissy d'Anglas 75 008 Paris
Métro & Parking : Concorde ou Madeleine

Vous pouvez (ré)écouter 

"Il faut toujours garder en tête une formule magique"

sous forme de pièce radiophonique 


en cliquant ici, 

Dans l'émission Micro fiction sur France culture 

Diffusion en direct en 5 épisodes du lundi 17 au vendredi 21 septembre à 11h50


Réalisation : Laure Egoroff - Production : Céline Geoffroy (que je remercie toutes deux vivement !)


"Féminismes de tous genres" de Camille Thomine


Dans le Magazine littéraire de juin, Camille Thomine dans son article "Féminismes, de tous genres" parle de "Il faut toujours garder en tête une formule magique".


Cliquez ici : http://www.editionsdelattente.com/site/www/images/presse/article/64.jpg


" La poésie ne perd pas le fil " par Alain Nicolas

Dans le journal L'HUMANITÉ du 14 juin, un article signé Alain Nicolas sur "Il faut toujours garder en tête une formule magique".

Cliquez ici: http://www.humanite.fr/culture/virginie-poitrasson-la-poesie-ne-perd-pas-le-fil-498672


Le féminin, approches du genre

Le féminin, approches du genre

Mercredi 30 mai de 13h à 14h30
les mercredis littéraires au Petit Palais
à l'auditorium du Petit Palais





À l’occasion du vingtième anniversaire des Éditions de l’Attente, Élisabeth Jacquet, Véronique Pittolo et Virginie Poitrasson présentent leurs derniers livres, qui y paraissent simultanément (2012) et traitent, chacun à leur manière, de la question du féminin. Dans Quand j’étais petite, Elisabeth Jacquet explore la nature et la qualité des souvenirs d’enfance, leur persistante présence. Dans Toute résurrection commence par les pieds Véronique Pittolo revivifie et questionne quelques schémas convenus de la représentation féminine dans l’histoire de l’art. Enfin dans son « récit textile » Il faut toujours garder en tête une formule magique, Virginie Poitrasson, revisite les différentes facettes de la féminité au travers de figures artistiques, iconiques et intimes.

à l’auditorium du Petit Palais Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
organisé par la Maison des écrivains : http://www.m-e-l.fr/

Vous pouvez écouter ici  le podcast de la rencontre du 30 mai au Petit Palais: http://www.franceculture.fr/le-feminin-approches-du-genre
 Bonne écoute!

Mulhouse - performance à la Kunsthalle

Rendez-vous autour de l'exposition "L’entre-deux : des savoirs bouleversés"

Quatre études : Aurélien Froment, Marie Lund, Melvin Moti, Benjamin Seror
Exposition du 16 février au 29 avril 2012

Vernissage: mercredi 15 février à 18h00 suivi d’une performance de Benjamin Seror à 21h00 au Lounge Bar Le Carré, 3 rue de Mittelbach - Mulhouse
Entrée libre

Écrire l’art : dimanche 19 février à 15h00
Lecture Performance de Virginie Poitrasson


Cette invitation inédite s’inscrit dans le projet de recherche de la Kunsthalle autour de la médiation. Il réunit tout au long de la saison des écrivains et des expositions. Sous la forme de « mini-résidences » de quatre jours, un auteur contemporain s’immerge dans l’univers d’une exposition présentée à la Kunsthalle et compose autour des œuvres exposées. Dialogues, créations, collaborations, poésies visuelles et sonores, textes et expressions permettent de visiter, voir, concevoir et revoir les œuvres à travers le langage spécifique de l’écrivain. Une lecture-performance publique est proposée dans l’espace d’exposition à l’issue de leur résidence.
L’écrivain invité à composer autour de cette exposition est Virginie Poitrasson
Née en 1975, elle vit à Paris. Écrivain, traductrice, plasticienne et performeuse, elle explore les frontières entre les genres et les modes d'expression langagiers et plastiques (sons, vidéos, sérigraphie).
http://virginiepoitrasson.blogspot.com
Entrée libre

Heures d'ouverture de la Kunsthalle

Du mercredi au dimanche de 12h00 à 18h00
Nocturne le jeudi jusqu’à 20h00
Fermé les lundis et mardis
Entrée libre
Visites guidées de l’exposition les samedis et dimanches à 15h00 – entrée libre

Plus d'informations : www.kunsthallemulhouse.fr

Nouveau livre à paraître le 20 février aux éditions de l'Attente


IL FAUT TOUJOURS GARDER EN TÊTE UNE FORMULE MAGIQUE

Pour leur 20 ans, les éditions s'offrent un design graphique de couverture signé jmgirard.

Crédit photo / oeuvre : Ann Hamilton

Vous pouvez l'acheter sur le site :
www.editionsdelattente.com