extrait de Vraisemblance du perméable

Il y a ces noms qui occupent leurs propres espaces alentour du mien. J’aime les employer un par un dans un premier aménagement de la surface. Je les souhaite toujours réguliers et fiables. C’est bien rarement le cas : ils m’interrompent, s’absentent ou se transforment en cours de route.


Chaque minute est un regard. Cette sorte de regard qui conduit vers un nouveau point toujours à distance et qui mesure son mouvement par la disparition du précédent.L’un et l’autre sont d’égale importance. Et puis la digression joue à l’alentour son rôle. Un cillement, quelques battements, fixer, et la paupière qui se dépose.



Aucun commentaire: