CURe, exposition, Hôpital Paul Brousse, Villejuif du 3 octobre au 15 novembre 2009


brousse Villejuif

CURe

Exposition, Hôpital Paul Brousse, Villejuif
du 3 octobre au 15 novembre 2009
Vernissage samedi 3 octobre, dès 18h

Cette page évoluera avant et au cours de l'exposition…

“Mais moi, les dingues, je les soigne, j’men vais lui faire une ordonnance, et une sévère. Je vais lui montrer qui c’est Raoul.”1

Un peu Raoul et complètement Tontons Flingueurs, réactifs aux crises qui les agacent, les artistes de “Cure” proposent traitement, ordonnance et cataplasme.

Les crises, quelles crises ? l’économique, la budgétaire, la politique, la sociale, de l’éducation, de l’emploi, de l’immobilier, de la croissance, de foi, de rire, de goutte, de nerfs, de panique, d’angoisse... ?

Aristote l’avait prédit, si la génération entraîne la corruption, la corruption entraîne la génération, un état différent advient. L’Homme n’échappe pas à la règle, on devient en fonction de ce qui nous entoure, socialement, économiquement, spirituellement, politiquement ; afin d’adapter ce qui fut corrompu ou abîmé, nous avons inventé des moyens de vivre, de survivre, nous nous sommes ingéniés à trouver des prothèses, des solutions, ainsi les œuvres de cette exposition sont-elles fédérées par l’axe curatorial suivant :
“Les angoissés pansent leurs plaies par les rires”, Victor Urgo.

Présentées à l’Hôpital Paul Brousse de Villejuif, certaines entretiennent un rapport au corps, telle cette corde à sauter toute de fils de fer barbelés, celle qui soulage le corps social telle cette rallonge pour l'emploi, un tournevis déboulonneur d’idées fixes, un colt du fémur, des solitaires façon Youkoukoun imprimés sur pansements, des ordonnances pour urgences aussi illisibles que les vraies, un Logibaume pour lutter efficacement contre les entorses à la logique –syndrome de Quine ou inflammation du Wittgenstein-, des jeux pour sortir de la crise de l’éducation, un niveau qui bascule dans le rouge, des solutions aux crises inter ethniques, etc, etc, et enfin les pilules miraculeuses de Jesus had a Sister Production, dont les bienfaits ne se sont jamais démentis. Francine Flandrin

Le Dr Courbe, Christophe Cuzin, Charles Dreyfus, Joël Ducorroy, Rebecca Dolinsky, Esther Ferrer, Francine Flandrin F2, Fridgeed [Mildred Simantov et Nils Thornander], Jœl Hubaut, Léa Le Bricomte, Miller Lévy, Benjamin Lignel, Eric Pougeau, Virginie Poitrasson, Maud Thomazeau, Pierre Tilman et Dana Wyse, tous Pasteurs de l’art contemporain proposent des cures pour vivre notre quotidien.

“Carnet de Cure” catalogue, texte de Cécile Bulté et conception de Francine Flandrin F2.


Hôpital Paul Brousse 12-14, avenue Paul Vaillant Couturier 94800 Villejuif - hall du CHB de l'Hôpital Paul-Brousse - métro : Paul-Vaillant Couturier - Partenariat avec l'Hôpital Paul-Brousse, la Mairie de Villejuif, le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Ile-de-France, du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Paul-Louis Flandrin Galerie.

1. Bernard Blier in “les Tontons Flingueurs”, 1963, réalisation Georges Lautner, dialogues Michel Audiard, adaptée de “Grisbi or Not Grisbi” d'Albert Simonin.